Login

  • Banniere portes ouvertes
    http://nicecavigaltt.com/images/ju_cached_images/Banniere_portes_ouvertes_93a93a2f3b5a5d6433a874e84e976af9_0x0.resized.jpg
  • PO enfants
    http://nicecavigaltt.com/images/ju_cached_images/PO enfants_a6acfdac76629ca6d1e6794f8a879520_0x0.resized.jpg
  • Cavigal PingFeminin1
    http://nicecavigaltt.com/images/ju_cached_images/Cavigal_PingFeminin1_f9b487a0464950c87e3999a239ff46ab_0x0.resized.jpg
Publié dans Actualités

Le Cavigal hausse le ton

vendredi, 07 juin 2013 07:51

Cavigal 4 – Moretz 1  Le Cavigal l’emporte sur une équipe qui disposait pourtant du meilleur joueur de pro B, KEINATH (n° 20)  lequel s’est incliné face aux locaux Admir DURANSPAHIC (n° 57) et Marcos MADRID (n° 72).  CANTERO (n° 70)  et DURANSPAHIC réussissent  une autre belle performance en battant JIA Chen (n° 45).

L’affiche était belle : les 2 clubs, classés 3ème (Moretz) et 4ème (Cavigal) sont tous deux en course pour une montée en pro B. Après un match nul 3 à 3 au match à aller il y avait comme un esprit de revanche dans l’air, enfin le public était impatient de  voir évoluer Thomas KEINATH (n° 20) , le joueur le mieux classé de la pro B.

La première partie opposait le morézien  JIA à un DURANSPAHIC très déterminé.  Probablement galvanisé par son nouveau titre de champion de Bosnie, DURANSPAHIC, plein d’audace et d’inspiration  prenait littéralement à la gorge son adversaire pour disposer facilement de lui en 3 manches.

La deuxième partie opposait le morézien NILSSON  (n°64) à Jésus CANTERO (n° 70). Dominateur CANTERO semblait devoir prendre facilement l’ascendant sur son adversaire, mais confondant sans doute vitesse et précipitation il perdait beaucoup de points sur fautes directes  et s’inclinait en 5 manches face à un joueur intelligent qui a su adapter son jeu.   

La troisième partie opposait Thomas KEINATH (n° 20) au joueur du Cavigal Marcos MADRID (n° 72). Au terme d’une partie qui a transformé la salle Dufy en chaudron, MADRID l’emporte en 5 manches après avoir sauvé 2 balles de match. KEINATH acculé sur son revers par des balles très puissantes n’a jamais eu la possibilité d’imposer son coup droit dévastateur. Malgré son métier et sa solidité il s’incline, laissant entrevoir la possibilité pour le CAVIGAL de réaliser au moins un score de parité.

La quatrième partie opposait JIA Chen à CANTERO. Ce dernier réussit un match surprenant, où le score évolue en dent de scie, et parvient à conclure non sans avoir laissé échapper 4 balles de match.

Le cinquième et dernier match opposait KEINATH à DURANSPAHIC. Ce dernier, toujours  perché sur sa planète, réussissait un match parfait en empêchant son adversaire de développer son jeu en coup droit. Il  remportait les 2 premières manches et s’inclinait de peu à la troisième. Alors que l’on pensait son moral entamé il débutait très fort la dernière manche en montant son niveau de jeu. La fin du match était palpitante : après avoir sauvé 3 balles de match DURANSPAHIC remportait la partie 19 à 17 en concluant…. à sa 5ème balle de match ! Cardiaques s’abstenir !  Le public debout lui a réservé l’ovation que cette superbe performance méritait, et qui, finalement, permet au Cavigal de remporter une épreuve dans laquelle il n’était pas véritablement favori.

 

Jean-Marie Chalvidal

Lu 2820 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Connectez-vous pour commenter