Login

  • Banniere portes ouvertes
    http://nicecavigaltt.com/images/ju_cached_images/Banniere_portes_ouvertes_93a93a2f3b5a5d6433a874e84e976af9_0x0.resized.jpg
  • PO enfants
    http://nicecavigaltt.com/images/ju_cached_images/PO enfants_a6acfdac76629ca6d1e6794f8a879520_0x0.resized.jpg
  • Cavigal PingFeminin1
    http://nicecavigaltt.com/images/ju_cached_images/Cavigal_PingFeminin1_f9b487a0464950c87e3999a239ff46ab_0x0.resized.jpg
Publié dans Actualités

NICE CAVIGAL 3 – FONTENAY 3 UN MATCH CONTRE TOUTES ATTENTES

jeudi, 06 juin 2013 21:06

On attendait Jésus Cantéro…. et on a trouvé Admir Duranspahic ! Le public venu en nombre pour découvrir la nouvelle recrue espagnole du Nice Cavigal ne fut pas vraiment déçu par ce pistoléro  qui tape dans la balle plus vite que son ombre malgré une entrée en demi-teinte.

 Opposé dés le premier match au grec Pavageorgiou, classé N° 35, il prend immédiatement à la gorge son adversaire par un jeu tout en puissance et très spectaculaire.  Spectacle garanti. Agrémenté de services invraisemblables qui permettent d’ajouter des points directs la partie semblerait presque déséquilibrée si ce n’est que le grec oppose un jeu sobre et efficace et prend des points dès que l’échange dure un peu. Car ce jeu spectaculaire que Cantéro doit à une prise de raquette « en porte plume » a aussi son revers de la médaille, pardon de raquette : il ne permet pas de grands effets de balle, la prise de risque est maximale et les coups droits ne sont pas évidents lorsque la balle arrive avec beaucoup d’angle. Les points perdus et les points acquis avec brio alternent. Au fil des manches le jeu s’équilibre.   Alors que Jésus Cantéro semblait avoir pris l’ascendant et  menait  10-4 dans la 4ème manche il s’incline contre toute attente sur le score de 15-13 et perd la partie. On reparlera donc de cette prise porte plume, du revêtement soft de la raquette, des balles flottantes.

Le deuxième match met aux prise le jeune Marcos Madrid face au brillant Bouloussa , encore junior, l’un des meilleurs joueurs européens de sa catégorie et qui affiche de grandes ambitions. Ce dernier parvient à s’imposer par un jeu très rapide et solide face à un Madrid qui n’a jamais démérité mais n’a pu imposer son jeu. Fontenay mène 2 à 0, un peu contre toute attente.

Le troisième match voit la victoire de Duranspahic sur l’israélien Ben Ari au terme d’un match très disputé. Duranspahic rassure par une prestation impeccable.

La rencontre se poursuit avec le match Cantéro – Bouloussa. Un match indécis que l’espagnol remporte en 3 manches. Ambiance très «  Olé » dans la salle. Le président Franck Cussy est rassuré,  la rencontre reste ouverte même si la partie suivante est celle de tous les dangers.

On se demande en effet ce que va pouvoir faire Duranspahic face au grec Pavageorgiu. Un mental que l’on a connu fragile face à un moral d’acier. Et un peu contre toute attente c’est Duranspahic qui l’emporte à l’issue d’un match de très haut niveau où le joueur serbe a pu enfin démontrer toutes les qualités que ses entraineurs avaient perçu en lui. On aurait bien voulu savoir ce que l’entraineur Cédric Rouleau a murmuré à l’oreille de d’Admir Duranspahic lorsqu’il a demandé un break à 8-8 car le serbe a ensuite aligné 3 points magnifiques et emporté la partie. On attendait Cantéro et c’est  donc Duranspahic que le public a trouvé ! Nice –Cavigal 3 - Fontenay 2. Le vent a tourné et les locaux paraissent désormais en mesure de l’emporter.

Car la dernière rencontre oppose le  modeste Ben Ari, classé n° 100 à Marcos Madrid. Ce dernier ne  parvient pourtant pas à imposer son jeu habituellement talentueux face à un adversaire sobre et efficace. Contre toute attente Ben Ari l’emporte. Une rencontre donc pleine d’imprévus où on a joué à se faire peur et un résultat qui au final satisfait deux équipes qui ont été en mesure de l’emporter …ou bien de perdre.

Dernière modification le jeudi, 06 juin 2013 21:09
Lu 1004 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Connectez-vous pour commenter