Login

  • Banniere portes ouvertes
    http://nicecavigaltt.com/images/ju_cached_images/Banniere_portes_ouvertes_93a93a2f3b5a5d6433a874e84e976af9_0x0.resized.jpg
  • PO enfants
    http://nicecavigaltt.com/images/ju_cached_images/PO enfants_a6acfdac76629ca6d1e6794f8a879520_0x0.resized.jpg
  • Cavigal PingFeminin1
    http://nicecavigaltt.com/images/ju_cached_images/Cavigal_PingFeminin1_f9b487a0464950c87e3999a239ff46ab_0x0.resized.jpg
Publié dans Actualités

NICE CAVIGAL TT 4 – TT METZ 0 : Le NICE CAVIGAL TT CONTINUE

jeudi, 06 juin 2013 21:01

Que ceux qui croyaient que le TT METZ était venu prendre un peu de soleil sur la promenade des Anglais  se détrompent. Leur classement fait planer la menace de relégation en division nationale et l’objectif affiché est de repartir avec au moins le point du match nul. Pour le Nice Cavigal tt qui s’est ouvert l’appétit au fil des victoires l’objectif de maintient du début de saison s’est transformé en une vraie ambition, celle d’accéder à la pro A. Ils ne sont plus aujourd’hui qu’à 2 points du premier.

Madrid (N°72) disposait de Zichao Tian (N° 85) en 4 manches dans une partie où les séries de points alternaient d’un joueur à l’autre. Mais la virtuosité et la force mentale du joueur mexicain venaient à bout d’un joueur pourtant redoutable.  Géminiani (N° 80) était ensuite opposé au jeune surdoué Landrieu (N° 145) qui fut naguère champion d’Europe cadet et vaut infiniment mieux que son classement. Il était intéressant de voir ce jeune talentueux à l’œuvre. Mais le syndrome Géminiani, vous savez celui du vin qui se bonifie avec les années, s’est encore vérifié, et c’est sur des scores parfois sans appel qu’il est venu à bout d’un partenaire qui n’est parvenu à le faire douter que le temps d’une manche. La rencontre suivante était particulièrement attendue. Comment Duranspahic (N°57) que l’on sait brillant mais aussi fragile allait-il gérer sa partie contre Riniotis (n°70) ? Capable de remonter 4 balles de set contre lui Duranspahic remporte la partie en témoignant d’une force mentale qui a rassuré le public, venu nombreux à cette rencontre.

La dernière partie permettait de voir les 2 jeunes prodiges de la petite balle en action et ce fut Madrid, très audacieux dans ses fins de manches,  qui l’emporta sur un Landrieu qui craque complètement dans la dernière manche.

Qui aurait pensé en début de saison que cette équipe de Nice Cavigal tt qui joue le couteau sous la gorge (elle n’a pas de remplaçant à ce niveau) serait à ce niveau en fin d’année ?  Sans doute le signe que le club a trouvé la nouvelle dynamique qu’il recherchait.

 

Jean-Marie Chalvidal

Lu 1010 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Connectez-vous pour commenter